L' Ail Rose de Lautrec

L’Ail serait originaire d’Asie centrale et aurait été répandu par le commerce et les nomades sur tous les continents. Au VIIIème siècle, Charlemagne Roi des Francs et Empereur d’Occident, ordonna que l’Ail fut cultivé dans les jardins de toutes ses propriétés.

L’Ail Rose serait lui apparu dans la région de Lautrec au Moyen-Âge. Dans les années 1800-1900, il était cultivé en petite quantité chez les particuliers. C’est après la seconde guerre mondiale que la culture de l’ail est sortie des potagers : les surfaces cultivées commencent à dépasser l’hectare et la production s’organise peu à peu. En 1959 le syndicat de défense du Label Ail Rose de Lautrec est créé afin d’en protéger l’appellation et d’en garantir la qualité. Il a obtenu un Label Rouge en 1966 et une IGP (Indication Géographique Protégée) en 1996.

« Prince des condiments » à la saveurs particulièrement recherchées par les gastronomes, il peut être consommé cuit ou cru, pelé ou en chemise, et donne du caractère au plat le plus simple comme au plus raffiné.

L' Ail de Lautrec ... du champ à l'assiette !

L’Ail Rose de Lautrec se présente sous la forme d’un bulbe dont les gousses (ou caïeux) sont d’un jolie rose plus ou moins soutenu. Ils ont une longue période de dormance qui leur confère naturellement d’exceptionnelles qualités de conservation à l’état sec. L’ail égrené, ou gousse, est planté entre le 1er décembre et le 31 janvier, l’ail de type Rose de Lautrec a la particularité d’émettre une hampe florale rigide. 

nature-3480648_1920

La récolte a lieu à la fin du mois de juin et la durée minimum de séchage est de deux semaines. Les bulbe une fois récoltés sont lié en bottes et suspendus sous hangar ou stockés dans des pallox, ou silo à ventilation forcée, en vue d’un séchage qui leur fera perdre environ un quart de leur poids. 

Une fois séché, l’Ail Rose de Lautrec est déraciné et pelé avec précaution jusqu’à la dernière peau qui laisse apparaître par transparence la couleur rose. Ils sont ensuite calibré et trié avant d’être conditionné, notamment sous forme de grappe appelé « Manouilles ». Chaque emballage est doté d’un numéro unique, ce qui permet d’assurer une parfaite traçabilité du produit.